France 2
  • Edito
  • Programme

Législatives 2014 : une ambition pour la Tunisie
On entend souvent dire que l’expérience d’Ennahdha au gouvernement fut un échec, or quel était le contrat que le peuple tunisien avait confié aux vainqueurs des élections de 2011 ? Rédiger une constitution consensuelle et amener la transition démocratique à bon port. Ces deux objectifs ont été réalisés puisque nous nous sommes dotés d’une constitution moderne et audacieuse et dans le même temps, nous sommes à quelques jours d’un scrutin qui va rompre définitivement avec le régime dictatorial et installer ce qu’il conviendra désormais d’appeler « la tradition démocratique tunisienne ».
Forte de ces acquis, Ennahdha cherche à « transformer l’essai » en 2014, en proposant aux tunisiens et aux tunisiennes un programme électoral ambitieux dans ses intentions, pragmatique et concret dans ses propositions. Ces dernières sont globales, puisqu’elles identifient clairement les priorités, que sont l’économie et la sécurité du pays, mais placent à l’honneur le développement des régions, la consolidation des droits de la femme et la valorisation de la véritable richesse de la Tunisie, ses jeunes. Ces propositions ont été scrutées par des experts économiques indépendants qui ont reconnu leur crédibilité.

 

Pour incarner cette ambition pour la Tunisie, Ennahdha fait clairement les choix du futur : Allier l’expérience des aînés à l’enthousiasme des jeunes, tout en valorisant l’apport, si précieux, des femmes, à l’image de la liste électorale qu’elle propose pour France Nord. Un « mélange heureux » d’hommes et de femmes investis et conscients des enjeux du moment et des attentes des expatriés tunisiens, ce prolongement de la Tunisie à l’étranger, dont ils souhaitent faire un véritable acteur de la vie économique de la nation, mais aussi un interlocuteur privilégié, associé aux défis futurs de notre pays.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Associer les Tunisiens de l’étranger aux efforts de développement
  • L’octroi à tout tunisien résidant à l’étranger le droit d’importer une seconde voiture dans le cadre du retour définitif (FCR) sans que sa puissance fiscale ne dépasse les 5 CV.
  • La permission accordée aux citoyens tunisiens résidant à l’étranger, de renouveler leur voiture au titre de la jouissance du régime du retour définitif (FCR) tous les 15 ans.
  • L’incitation des compétences tunisiennes à l’étranger à intégrer les institutions ou entreprises publiques et privées en leur accordant des avantages tels l’assouplissement des démarches d’embauche et le transfert de leurs revenus en devises.
    L’émission de chèques « Biladi » visant à financer les grands projets de développement, ouverts aux expatriés, à condition qu’ils soient remboursés en monnaie locale.
  • La mise en place du Haut Conseil Représentatif des Tunisiens à l’Etranger.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
L’Enseignement et la Culture
  • Réformer, organiser et étendre les services de l’enseignement de la langue arabe au profit des enfants des Tunisiens à l’étranger et faire connaitre la culture tunisienne aux générations futures.
  • Créer un centre culturel tunisien à Paris et œuvrer à revitaliser les centres existants.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Renforcer les acquis de la femme et les étendre

Permettre aux enfants des tunisiennes mariées à des non-tunisiens d’acquérir la nationalité tunisienne sans aucune limite d’âge.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Le domaine économique
  • Faciliter les démarches administratives et inciter à l’ouverture des comptes bancaires en devises et abaisser leur taxation.
  • Réformer la « Tunisian Foreign Bank » (Banque Tunisienne à l’étranger) pour devenir la banque des expatriés en lançant de nouvelles succursales et en augmentant son capital.
  • Ouvrir davantage l’espace aérien tunisien et finaliser le projet de libéralisation du transport aérien avec l’Union Européenne à travers le projet « Open Sky» tout en préservant les intérêts nationaux.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
La Réforme de l’administration
  • Permettre aux Tunisiens à l’étranger d’extraire leurs fiches d’état civil dans les consulats et fixer des dates limites à la fourniture des documents consulaires tout en développant les services à distance.
  • Créer un poste d’attaché judiciaire dans les consulats pour faciliter les démarches juridiques de notre communauté.
  • Continuer l’amélioration des conditions d’accueil dans les consulats et créer de nouveau points consulaires.
  • Généraliser la création des « guichets uniques » afin de rapprocher les expatriés des services administratifs.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Dans le domaine social
  • Continuer à réclamer l’octroi de retraites complémentaires au profit des retraités résidents en Tunisie.
  • Doubler le budget alloué à la couverture sociale des tunisiens à l’étranger les plus démunis et préserver la dignité du tunisien où qu’il soit.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
ET ENFIN

Et enfin, l’engagement des députés du Mouvement Ennahdha à rencontrer la communauté tunisienne à l’étranger périodiquement.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Vidéos